• Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     
       

        Quel curieux nom que ce nom : Caños de La Meca, littéralement  "les canaux de La Mecque" ou "les ruisseaux de la Mecque". Où sont les canaux ? Et que vient faire La Mecque dans ce coin perdu de l'Andalousie ?

    En fait, le village est connu depuis des siècles pour une particularité : les falaises qui la bordent, suintent.

                 

     

      De l'eau sort de la roche à des hauteurs différentes et  ruisselle tout au long, formant des ruisseaux ou des canaux verticaux.

    Pendant la période arabe, avant les années 1200, les "maures" avaient l'habitude de venir s'y baigner et de s'enduire de la boue que produisaient ces ruisseaux. Cette eau et cette boue avaient parait-il des vertus bienfaisantes. Tant de monde venait à cet endroit que c'était comme un pèlerinage, d'où la référence à La Mecque.

    Nous avons vu ces "canaux", bien maigres en vérité.

     

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

                

     Mais les plus importants sont maintenant inaccessibles à pied. La mer recouvre en permanence les pieds de la falaise. Nous n'avons pas non plus pris de bain de cette eau magique, juste trempé les doigts.

    Nous attendons les résultats.

     

    A part cela, le village compte 300 habitants l'hiver et des dizaines de milliers l'été.

    C'est un village qui semble "fabriqué" de toutes pièces pour le tourisme, avec des maisons blanches bâties au carré et bien alignées le long de la route et de la plage. Nous n'avons pas vu d'église, ni de mairie.

    Par contre, il est parfaitement bien situé. Juste au bord du parc naturel de la Breña et des kilomètres de plage de sable fin, des dunes et des rochers.

     

     Caños de la Meca  Caños de la Meca
       

     

     

          Caños de la Meca

     

                          

     

    Caños de la Meca

     

     

     

     

    Caños de la Meca

     

     Les hippies ne se sont pas trompés quand

    ils sont venus s'installer ici, dans les années 60. .

         
     

    Caños de la Meca

     

     Il s'y trouve toujours un petit groupe,

    installé en bordure de plage

         
     

    Caños de la Meca

       

    Caños de la Meca

     

     

     Ils ont ouvert un bar, un restaurant, ils vendent principalement en été, des souvenirs pour les touristes. D'autres viennent chaque semaine vendre leur production de légumes. C'est très sympathique

     

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

     

     

     
     

    Caños de la Meca

     

     

     

     

    Le vent souffle plus ou moins toute l'année et les surfeurs sont nombreux, avec ou sans voile, ou entraînés par un cerf-volant.  

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     Certain même avec le cerf volant mais sans l'eau

     

    Parfois la brume tombe brusquement puis s'évapore aussi rapidement

     

    Caños de la Meca

     

     

     

     Nous avons passé beaucoup de temps sur ces plages, à marée haute ou basse, jamais lassés  

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

     

    Caños de la Meca

     

     

    Caños de la Meca

     

     

      

           Les rochers découverts

                  à marée basse

                         sont à chaque fois différents.

     

    Caños de la Meca

     
     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

     

     certains instables ou prennent des formes étranges  

     

     

     

    Caños de la Meca

       Nous scrutons les nombreuses "mares"     

      emprisonnées dans les cavités de la roche.

      Les couleurs sont superbes, éclatantes,

      éblouissantes. Les oiseaux de mer sont  peu

      nombreux mais toujours présents.

     

    Caños de la Meca

    les reflets du soleil sur les petites vagues qui couvrent
    les rochers couverts d'algues vertes

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

     

                                                            On y trouve même des espèces non répertoriées

                                                   Caños de la Meca

     

     

    Il n'y a pas eu de tempête pendant notre séjour, mais elles doivent être terribles. Nous en voyons les traces tout au long de la plage où des habitations se sont effondrées et d'autres menacent de l'être.

     

    Caños de la Meca

    Caños de la Meca

     

     Malgré les blocs de béton, la mer avance.

     

    Ici, loin de tout, en hiver, le temps semble passer plus lentement. ( Nous ne faisons rien non plus, pour l'accélérer)   Nous vivons doucement au rythme des marées avec des allers et retours de la forêt vers la plage et de la plage vers la forêt. Parfois une frénésie d'activité nous prend

     

     

     

               et nous allons jusqu'à "tâter" du cerf-volant

    Caños de la Meca

       
     
                                                                   ou pire, du cheval

    Caños de la Meca

       
         puis nous nous installons sur le sable pour dessiner.

    Caños de la Meca

         
                                                             en attendant le  coucher de soleil
     

    Caños de la Meca

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        A l'extrémité du village, le phare

        Mais pas n'importe quel phare : le phare de Trafalgar. Pas moins.

                                  C'est là, en face, au large, qu'eut lieu en 1805 la célèbre bataille où la flotte de napoléon et celle des Espagnols prirent  la pâtée, face aux Anglais.

    Aujourd'hui, plus de bruits de canons, la mer semble calme, et pourtant ... 

    Tout au long de la plage, des canots pneumatiques sont échoués, ensablés. S'agit-il de migrants venus accoster ?

     

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

     

    Caños de la Meca

     

     

     

     Caños de la Meca  

     

     

    Cela semble probable. La côte du Maroc n'est qu'à 40 km.

    Quelles tragédies se sont jouées ici ?  

    Parfois les services municipaux viennent enlever ces débris qui font désordre.     

     

     

     

     

     

      

                                      

     Caños de la Meca

    Sur la barque il est écrit :

    Nos cœurs sont migrants - bienvenus - nous sommes sœurs, frères

     

    Lorsqu'on se promène sur la plage, on voit vers l'intérieur des terres, une immense dune recouverte de pins. Ces pins furent plantés dans les années 1940/1950 pour stabiliser la dune qui avait une fâcheuse tendance à se diriger vers la mer.

    On y récolte chaque année, 1000 tonnes de pignons (de pin).

      Cette forêt fait partie du parc naturel de la Breña. Nous y avons souvent randonné.

     

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

     

                                                                     avec parfois d'inquiétantes rencontres

     

    Caños de la MecaCaños de la Meca

     

                     

     

    Sous le soleil, le paysage est superbe et les branches mortes paraissent incroyablement vivantes.

     

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

     

    Caños de la Meca

      

    Caños de la Meca

     

     

     

    Caños de la Meca

    En y regardant bien, très bien, on voit au sommet de la dune, une tour. 

     

     

     

    Caños de la Meca

       Elle fait partie d'un ensemble de tours disposées le long de la côte. 
     

    Caños de la Meca

     

     Erigées depuis le XVIème siècle, elles permettaient aux guetteurs placés au sommet, de signaler l'approche des pirates turcs.

     

     

     

    A l'aide de signaux de fumée, comme les indiens d'Amérique, et de feux la nuit, les guetteurs informaient rapidement les militaires.

     

     Guetteur de pirates ! Encore un métier disparu ...

     

     

     RETOUR À L'ACCUEIL                                 RETOUR À LA RUBRIQUE

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :